Pebble licencie un quart de ses salariés

pebble_time_steel_argentUn mauvais moment à passer chez Pebble : l’entreprise californienne pionnière dans les montres connectées doit se séparer de 40 de ses 120 employés. Au final, près de 25 % seront purement mis à la porte et les autres partiront volontairement.

Pebble rencontre des difficultés car, même si leurs montres se vendent assez bien, la société a embauché trop vite (et trop de monde) alors que les ventes n’ont pas augmentées aussi rapidement que prévu.

C’est un problème rencontré par d’autres entreprises du secteur. Il y a de cela quelques jours, Apple a du baisser le prix de son Apple Watch. Ce qui peut faire penser que les ventes ne sont pas aussi bonnes que prévues.

Montre connectée Pebble Time RoundLa montre connectée est encore un objet qui est considéré comme un gadget pour beaucoup de gens. La plupart des personnes interrogées dans les différents sondages peine à voir l’utilité de la montre.

Pebble doit donc se restructurer rapidement pour affronter cette crise de croissance. Si les ventes de montres augmentent, elles le font trop doucement pour que l’entreprise se permettent de dépenser beaucoup (en mode « start up »).

De plus, contrairement à leurs concurrents, Pebble ne fabrique que des montres connectées. Donc ils doivent gagner de l’argent en vendant leurs montres et ne peuvent pas éponger les pertes avec d’autres produits comme les smartphones ou les tablettes (comme Apple ou Samsung).

Il faudra donc encore quelques années pour que la montre connectée rentre dans la plupart des foyers. D’ici là, les entreprises qui se lancent sur ce marché devront serrer les dents et comprendre que cette course est un marathon et non un cent mètre.

Source : techcrunch

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *