Voici pourquoi les montres connectées vont cartonner !

Apple WatchOn parle toujours du démarrage lent du marché de la montre connectée et du fait, pour le moment, qu’elle est inutile au quotidien. Pourtant, je pense que la montre connectée à un grand avenir et qu’il faut s’y préparer.

Je ne suis pas le seul à m’interroger sur le futur de la smartwatch, Monsieur Biver (le boss de Tag Heuer) a déjà présenté son sentiment sur le sujet. Et, même si je suis moins catégorique que lui, je pense qu’il a raison.

Mais avant d’aller plus loin de se projeter dans l’avenir, j’aimerais revenir en arrière et rappeler ce qui s’est passé à l’arrivé du téléphone portable.

Le téléphone mobile ne servait à rien

Lors des débuts de sa commercialisation, le téléphone portable n’avait pas une grande utilité et était limité aux appels téléphoniques.

A ce moment, il y avait de nombreux freins qui pouvaient laisser penser que le téléphone mobile n’allait pas fonctionner :

  • on trouvait des cabines téléphoniques partout
  • cela coûtait très cher d’appeler un mobile et de passer un appel depuis un portable
  • la réception était mauvaise car le réseau était toujours en déploiement

Clairement, il a fallu de grands efforts pour que le mobile se développe : baisse des prix, amélioration du réseau et mise en avant du système SMS comme moyen de communication.

Au milieu des années 90 on était encore loin de s’imaginer que les portables allaient muter en terminaux internet : le smartphone.

Tout ceci pour dire que je ne suis pas surpris que les utilisateurs des premières montres connectées soient déçus : tout reste à inventer.

La montre connectée ne sert à rien : ah bon ?

J’entends souvent qu’une montre connectée ne sert à rien. Je ne suis pas tout à fait d’accord avec cette affirmation.

D’une part, la montre donne l’heure. Ensuite, elle permet de suivre en temps réel son activité physique.

Pour les montres connectées à un smartphone, il est aussi possible de recevoir des notifications, parfois de lire des emails, etc.

Vous allez me dire : oui mais mon smartphone le fait déjà ! Vous aurez raison, sauf que les montres connectées, une fois attachées au poignet, sont bien plus intéressantes pour le suivi de vos paramètres médicaux.

Le médical : l’avenir de la montre connectée ?

Je pense que les montres connectées vont de plus en plus intégrer des fonctions médicales ou de suivi de la santé.

Samsung l’a compris, puisque l’entreprise coréenne développe un processeur qui permettra de faciliter la récupération et le traitement des informations. Apple aussi puisqu’il est possible de suivre les battements de son cœur avec l’Apple Watch.

Certains me disent que tout ceci est inutile.

Là encore, c’est inutile maintenant (si on est pas sportif) mais projetons nous dans 10 ans…

Il sera sans doute possible de communiquer à son médecin des données très complètes sur notre santé physique grâce à ces bracelets connectés (et pas uniquement les montres, on est d’accord) : à la fois les données actuelles – en temps réel – que les données historiques des jours, semaines et mois passés.

Alors qu’actuellement, le médecin n’a qu’une vision en temps réel de vos paramètres vitaux, il aura accès à un historique complet qui pourra être traité avec un logiciel informatique.

Il sera beaucoup plus facile d’étudier et de déceler d’éventuels problèmes avec ces systèmes. Le médecin pourra même vérifier que ses prescriptions (marcher 10 000 par jour) sont suivies par le patient.

Je pense même que ce genre de fonctions pourraient devenir un enjeu majeur de santé publique dans les 15 ou 20 ans à venir.

Et tant qu’à porter un bracelet utile à sa santé, pourquoi ne pas faire en sorte qu’il donne l’heure ?

Oui nous n’avons pas besoin de la montre connectée maintenant, mais demain ?

Que les choses soient claires : les acheteurs et utilisateurs de montres connectées ont pour la plupart entre 20 et 40 ans.

Ces personnes n’ont pas réellement besoin d’une montre connectée pour le moment. Mais lorsqu’ils auront 60 ou 70 ans ce sera complètement différent.

Le futur réservera à la population vieillissante des outils intéressants qu’ils pourront porter au poignet.

vieille dameLes montres connectées du futur pourront lire les news sur Internet et réagir intelligemment à de nombreuses commandes vocales qui simplifieront la vie des seniors (en plus des fonctions médicales déjà évoquées).

La montre permettra d’aider une personne à mieux vivre mais aussi de conserver un lien social avec un usage simplifié des réseaux sociaux.

Il suffira à la personne de dire « donne moi des nouvelles de mes petits enfants » pour que la montre lui lise les derniers Tweet et infos Facebook. Mieux, la montre pourra aussi afficher les photos sur la télévision de la personne, etc.

Les usages sont nombreux (si on veut bien y réfléchir) et les différents fabricants de montres travaillent très dur pour améliorer leurs produits.

S’il est clair que la montre connectée ne répond pas à un besoin immédiat, elle pourra dans quelques années nous être utile – très utile même !

La montre connectée remplacera-t-elle le smartphone ?

Je n’ai pas de réponse à cette question, même si je pense que dans une certaine mesure ce sera le cas.

Il y a aura toujours un petit terminal connectée avec un écran tactile dans 15 ou 20 ans (qu’il s’agisse d’un téléphone ou d’une tablette), je serais-ce que pour prendre des photos, voir des vidéos ou jouer à des jeux.

Cependant, avec l’arrivée imminente de montres connectées qui incorporent une puce 3G ou 4G, je ne doute pas que certaines personnes arriveront rapidement à se passer de téléphone : ils utiliseront uniquement leur montre.

Pour Monsieur Biver, la disparition du téléphone portable est inévitable, mais je ne suis pas tout à fait d’accord. Son utilisation diminuera dans les années à venir, c’est sûr, mais il restera toujours des amateurs de cet objet, tout comme il reste des amateurs de montres de poche ou de montres mécaniques…

Le marché de la montre connectée n’en est qu’à ses débuts

Enfin, je voulais terminer par une remarque : avant l’iPhone il existait déjà des téléphones capables de se connecter à Internet. Certains bons modèles de chez Nokia ou Sony se vendaient d’ailleurs plutôt bien.

Mais Apple a trouvé une nouvelle façon, totalement différente, de concevoir un téléphone : en supprimant le clavier physique et en créant un écran tactile facile d’utilisation sans stylet.

Une montre classiqueJe pense que cette étape n’a pas été franchie avec la montre connectée : a bien des égards, les tocantes connectées héritent toutes des montres mécaniques des années 30. On a toujours un cadran, une couronne, une lunette, un bracelet métallique ou en cuir, etc.

La montre connectée qui viendra bouleverser l’image qu’on se fait d’une montre n’est donc pas née.

Conclusion

Je lis toujours sur Internet une grande défiance face à ce nouveau produit qu’est la montre connectée.

Pourtant, je suis très optimiste. Même si j’aime les montres classiques (Quartz ou Mécaniques), je pense que les smartwatches ont un grand avenir.

Seulement, il faudra être patient, car cela prend du temps de changer notre façon de voir les choses et de concevoir une montre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *