Bientôt une eSIM dans une montre connectée ?

Carte SIM

Carte SIMC’est la rumeur qui affole la communauté « smart watch » sur le web : Samsung pourrait intégrer une eSIM dans sa future montre connectée. Mais pourquoi est-ce intéressant ? et Qu’est-ce qu’une eSIM ? Les réponses dans l’article…

Qu’est-ce qu’une eSIM ?

Jusqu’à présent on utilise des cartes SIM dans nos téléphones mobiles et smartphones. Ces petites puces permettent d’accéder au réseau téléphonique d’un opérateur comme Orange ou Free.

Mais, si on change d’opérateur, on doit aussi changer de SIM. Car une SIM est uniquement programmée pour fonctionner avec un seul opérateur téléphonique.

Une eSIM est alors une puce SIM virtuelle et son nom vient de la contraction de « embedded SIM » (ou « SIM embarquée »).

En clair, il s’agit d’une puce SIM qui sera directement intégrée dans le téléphone (ou tout autre objet connecté comme une montre). Il ne sera pas possible de la remplacer.

Par contre, on pourra la reprogrammer pour qu’elle fonctionne avec un autre opérateur. Ainsi, nous n’aurons plus besoin de changer de carte SIM pour changer d’opérateur ! C’est à la fois un gain de temps mais aussi une simplification du système de changement de forfaits téléphonique.

Le deuxième avantage c’est qu’on pourrait (en théorie) avoir deux abonnements téléphonique sur un seul terminal et passer de l’un à l’autre quand bon nous semble sans avoir à changer la carte SIM.

Pour le moment, c’est encore une technologie en devenir. Si la technologie est fonctionnelle et testée, il reste à convaincre les opérateurs d’utiliser ce nouveau système…

Une eSIM dans une montre connectée ?

Montre connectée Samsung Gear S2On comprend maintenant l’intérêt de proposer ce type de système dans une montre connectée.

Il suffirait de rentrer les identifiants de son opérateur de téléphonie pour permettre à la montre connectée de communiquer en 3G/4G et d’être autonome.

Avec les mêmes identifiants, le smartphone pourra continuer lui aussi de fonctionner. Nous n’aurons plus besoin d’avoir deux SIM pour deux appareils différents ! Un seul abonnement pourra être simplement partagé sur plusieurs terminaux (montre connectée, tablette, smartphone, etc.).

Je pense que cette technologie serait un vrai plus pour le développement du marché de la montre connectée.

Il y a aussi un deuxième intérêt moins évident : le gain de place.

En effet, en supprimant l’emplacement réservé à la puce SIM et son connecteur par une minuscule puce électronique, on libère automatiquement pas mal de place à l’intérieur de la montre.

Une place qui pourrait être utilisée pour agrandir la batterie et procurer à la montre une meilleure autonomie…

logo SamsungSamsung espère donc rapidement intégrer cette technologie dans sa montre. Si aucun nom d’opérateur n’a été communiqué pour le moment, on sait que Vodafone, Orange ou Telefonica ont déjà manifesté leur intérêt…

Espérons que nous verrons très vite arriver ce genre d’appareil !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *