6 défauts des montres connectées en 2015

6-defauts-montres-connecteesLes montres connectées sont des objets technologiques incroyables. Seulement, ils ont encore des progrès à faire. Voici 6 défauts qu’on trouve encore sur les smartwatches en 2015.

L’année 2015 est sans doute une année charnière pour les montres connectées.  D’une part, Apple va sortir sa montre dans quelques semaines maintenant (les dernières estimations donnent le mois de mars).

D’autre part, Android Wear, le principal système qui fait fonctionner les montres tend à s’imposer petit à petit pour créer un éco-système cohérent.

Ensuite, une nouvelle race de smartwatch est apparue avec la Withing Activité (et sa version Pop) ou la Cogito Fit. Ces appareils sont abordables, sont de vraies montres (avec un bon mécanismes) et on une excellente autonomie (mais en faisant souvent le strict minimum)…

Donc, les choses devraient s’améliorer et les innovations seront nombreuses en 2015.

En attendant, il y a toujours ces petits trucs très agaçants…

1) l’autonomie

low-battery-filledAu secours ! Vous devrez recharger votre montre connectée tous les 2 ou 3 jours dans le meilleur des cas.

La seule solution pour lutter contre cela est d’avoir une montre qui propose seulement l’essentiel comme la Cogito Fit. Mais avouez qu’on préfère avec un superbe écran comme celui de la Moto 360

Logiquement, les choses devraient aller de mieux en mieux.

D’une part, les batteries sont plus performantes. D’autre part, les systèmes sont mieux optimisés pour économiser de la batterie (à lire : la Sony Smartwatch 3 et son écran spécial).

2) les capteurs ne fonctionnent pas toujours

capteur-montreLes montres connectées sont maintenant équipées de nombreux capteurs. Malheureusement ceux-ci ne sont pas toujours très fiable.

En effet, si on prend le cas du capteur de rythme cardiaque (cardiofréquencemètre), les données ne sont pas toujours juste.

Il y a deux raisons à cela :

  • On a mal placé la montre : le bracelet n’est pas assez serré ou elle est un peu « tordue ». Dans ce cas, le capteur n’enregistre pas correctement le rythme cardiaque.
  • Un capteur par toujours fiable : dans les modèles de montres les moins chers, le dispositif n’est tout simplement pas fiable à 100%.

Avec un peu d’efforts et un capteur plus précis, ce type de problème ne devrait plus se poser à l’avenir.

3) la batterie de mon smartphone est à sec

Lorsque la montre communique avec un smartphone, des informations (notifications, etc.) sont échangées en permanence.

Naturellement, cela à un coût sur la batterie de la montre (on l’a vu plus haut) mais aussi du smartphone qui doit faire des traitement.

Au final, non seulement je dois recharger tous les jours ma montre connectée, mais je dois aussi recharger mon téléphone portable plus souvent !

C’est clairement un des défauts des montres connectées qui est « caché » puisqu’on s’en aperçoit lorsqu’il est trop tard.

4) la reconnaissance vocale pas très fiable

microphoneC’est le cas sur Android Wear : on dit « okay Google » et on pense que la montre va nous obéir quand on lui parle.

En pratique, il est nécessaire d’apprendre des expressions clés pour que la montre écrive un message, réponde à un SMS, etc.

C’est assez frustrant au début et c’est aussi un défaut qui peut rebuter les utilisateurs lors des premiers jours d’utilisation.

Mais, avec un peu de pratique et beaucoup d’acharnement, on arrive quand même à faire façon de la reconnaissance vocale de la montre.

Là encore, il y a des améliorations à apporter à ces systèmes. Je pense d’ailleurs qu’ils s’améliorent de mois en mois. D’ici quelques années, il est possible que ce problème soit de l’histoire ancienne.

5) le multitâche pas au point

Généralement, si on écoute de la musique sur sa smartwatch et qu’on la manipule pour faire autre chose (comme envoyer un message), la musique se coupe.

En clair : ces petits appareils qu’on a au poignet ont encore du mal à faire plusieurs choses simultanément !

Là encore, il est possible qu’avec les nouvelles versions d’Android Wear (et la montre d’Apple) ce défaut des montres connectées sera rapidement corrigé.

Pour leur défense, il faut noter que les différents capteurs qui équipent ces montres (cardiaque, luminosité, notifications, etc.) utilisent déjà pas mal de ressources. Lorsqu’on aura du matériel plus puissant, les choses vont grandement s’améliorer.

6) la comptabilité avec les smartphones

ios_vs_androidC’est vraiment dommage, mais les montres connectées ne sont pas compatibles avec tous les smartphones.

D’un côté on a celles qui utilisent Android. Déjà, il faudra un Android 4.4 pour en profiter. Heureusement, Android 5 est compatible, mais pas les versions plus anciennes !

De l’autre côté, c’est un peu la même histoire du côté de chez Apple. Généralement, il faut un iPhone récent (au moins iPhone 5, sinon plus) pour pouvoir utiliser la montre.

Le plus décevant, c’est lorsque certaines montre (comme la Withings Activité pour le moment), ne fonctionne qu’avec un iPhone. Lorsqu’on a un smartphone Android, on a envie de pleurer.

C’est, en partie, à cause de tous ces défauts des montres connectées n’ont pas encore eu beaucoup de succès. Mais, comme je l’ai indiqué en introduction, l’année 2015 pourrait clairement changer les choses.

Pour ceux qui veulent compléter, voici un article intéressant : Pourquoi la montre connectée ne cartonne pas ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *