FlexEnable : est-ce bien raisonnable ?

Montre connectée écran souple FlexEnableFlexEnable est un concept de montre connectée dotée d’un écran souple aussi intéressant qu’il est déroutant. Mais est-ce vraiment une bonne idée ?

Les écrans flexibles, on en parle depuis des années mais on n’a pas encore mis la main sur une vraie application pratique.

Pourtant, on sait qu’un écran souple est beaucoup plus résistant aux chocs qu’un écran classique. On peut donc imaginer qu’on va finir par en mettre dans une montre connectée.

Pourtant FlexEnable a décidé de voir les choses autrement avec un prototype de montre connectée dotée d’un écran flexible enroulé autour de son poignet.

Autant dire que cette tocante n’a plus rien à voir avec ses illustres ancêtres.

Avec son écran rectangulaire de 4,7 pouces, elle me fait penser à un animal (un serpent !) qui tente de vous écraser le bras. Certes, la comparaison n’est pas vraiment flatteuse, mais c’est pourtant la première idée qui m’est venue…

L’inspiration est bien sûr à chercher du côté d’une des premières montres connectées Samsung : la Gear S.

Samsung Gear S
Samsung Gear S

Cette machine – elle aussi doté d’un grand écran un peu incurvé – n’avait pourtant pas rencontré un grand succès à sa sortie.

La montre de FlexEnable s’inspire donc de la Samsung en incrustant son écran dans un boîtier rigide. Si la structure est peu épaisse et légère, il ne semble pas que l’ensemble soit d’un très grand confort. Ou, en tout cas, il faudra voir en fonction de la taille de votre poignet si cela ne vous dérange pas.

L’écran est capable d’afficher des couleurs et un grand nombre d’informations. Mais, s’il ne s’agit que d’un prototype, je me demande si ce type d’écran est bien raisonnable.

En effet, j’y vois de nombreux problèmes. Tout d’abord, au niveau technique, il y a le problème de l’autonomie, car qui dit grand écran, dit batterie faible (en général).

L’ergonomie semble déplaisante : il faut tourner la montre (ou son poignet) pour accéder à toutes les informations sur l’écran. Au final, on risque de se contorsionner pour lire la dernière notification de sa chérie ou afficher une photo Facebook. Cela ne semble pas pratique.

Si on rajoute à ce la un problème lié au confort de porter ce genre de bracelet énorme sur le bras, je pense que cette piste n’est pas à poursuivre.

Voici une vidéo qui présente un prototype :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *