Il triche à un examen avec sa montre connectée

QOne-montre-connecteeVoici une utilisation peu recommandable qu’un étudiant à fait de sa montre connectée : il a triché à son examen.

L’action se passe lors de l’agrégation de mathématiques. Un examen extrêmement difficile qui pousse donc certains à utiliser des subterfuge pour tricher et mettre plus de chances de leur côté.

Une triche ingénieuse…

Le candidat a utilisé la fonction de stockage de sa montre connectée pour accéder à des fichiers PDF contenant des éléments susceptibles de l’aider à l’examen.

En effet, certaines montres connectées peuvent lire les fichiers PDF et, via une fonction de zoom, ceux-ci peuvent être lisibles.

Mais, il faut l’admettre, ce n’est pas très discret de manipuler sa montre pendant de longues minutes.

Le candidat a donc été repéré facilement par le personnel qui l’a exclu de l’examen…

Mais dangereuse…

En effet, l’usage de ce type de dispositif qui peut venir en aide à un candidat est interdit.

Le candidat qui a triché s’expose donc à des sanctions pénales (voir ici).

A noter qu’en plus des montres connectées, les stylo-cameras ont aussi été récemment interdits…

Pas d’Apple Watch

Heureusement pour Apple, sa montre ne semble pas mise en cause.

En effet, l’affaire à eu lieu le 14 avril 2015, bien avant la commercialisation de l’Apple Watch.

L’histoire ne dit pas quelle montre a été utilisée pour la triche. A noter qu’une affaire similaire a eu lieu il y a quelques semaines en suite (lire ici).

Source : 20 Minutes.

Cet article a été posté dans la catégorie Divers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *